Tract CGT DRIFP 59 spécial 22 mars

PERSONNE NE DOIT ÊTRE DUPE DES INTENTIONS DU GOUVERNEMENT : FIN DE LA DGFIP D’ICI 4 ANS !!!

Le gouvernement a décidé de s’attaquer frontalement à la Fonction publique, à ses missions et à ses agents.
Après le gel de la valeur du point, le rétablissement du jour de carence, les 120.000 nouvelles suppressions d’emplois, les annonces unilatérales faites le 1er février constituent autant de graves régressions potentielles.
Que ce soit en matière de pouvoir d’achat, de défense des missions publiques et des moyens qui leurs sont attribués, les politiques actuelles vont dans le mauvais sens tant pour les agents, que les missions publiques et la population.
En particulier, les conditions de travail n’ont jamais été autant dégradées. De
nouvelles suppressions d’emplois et le plan de départs « volontaires » aggraveront encore cette situation.
Les orientations gouvernementales au titre du « Chantier Action Publique 2022 » sont claires et violentes.
Restreindre au maximum le périmètre des politiques publiques au moyen de :

  •  transferts
  •  privatisations
  •  abandons de missions
  •  vaste plan de suppression de 120.000 emplois de fonctionnaires par « Rupture conventionnelle collective »
    Pour en faire une source de profits offerte au secteur marchand, et gérer l’Etat et la puissance publique comme une entreprise privée.
    Il est urgent et nécessaire de prendre des mesures allant dans une direction radicalement différente de celle prise à la DGFIP !
    Voir en pages intérieures le « mode d’emploi gouvernemental » de suppression de la DGFIP et de ses agents mis en oeuvre.

Lire la suite dans le tract ci-joint.

Documents joints