Boycott intersyndical CTL "suppressions d’emplois 2018"

CTL "suppressions d’emplois 2018" :

L’ensemble des élu.e.s ont boycotté la première convocation

L’ensemble des représentants ont boycotté le CTL convoqué en 1ère instance ce 9 janvier à 9H 30. L’ordre du jour était la suppression de 57 emplois supplémentaires dans le Nord en 2018 et la localisation de ces suppressions d’emplois.

Les élu.e.s de toutes les organisations syndicales ne se sont pas rendus à cette réunion.

Chaque suppression d’emploi et quelque soit l’endroit, le site ou le service, est un véritable désastre qui met en péril les missions et la santé des agents au travail.

Aucune logique en termes de charge de travail ou d’évolution des missions à ces décisions, si ce n’est celle de la réduction des dépenses publiques et de la mise à sac des services publics ( il en va de la DGFIP comme d’autres administrations dans le viseur gouvernemental et du programme CAP 2 022

Nous considérons également qu’aucune réponse satisfaisante n’a été apporté aux cahiers revendicatifs établis l’année dernière ; la poursuite de ces suppressions d’emplois en est la preuve concrète.

Au quotidien, nous constatons la souffrance des collègues, conséquence d’un manque d’effectifs et de moyens.