Agissons sans plus attendre ! En grève et en manifestations le 12 septembre !

Appel de la CGT FINANCES PUBLIQUES

Depuis 2 mois, le nouveau gouvernement annonce et applique de vieilles recettes politiques :
5 milliards d’économies sur le budget de l’Etat (268 Millions uniquement pour Bercy)
20 milliards de dépenses publiques du CICE sanctuarisées en baisse de cotisations patronales sans contrepartie en emplois.

Tout bénef pour le MEDEF !

Pour les salariés, citoyens et usagers que nous sommes, toujours moins de droits.

Depuis 2 mois, les choix de ce gouvernement sont clairs, les salariés doivent payer :

remise en cause des garanties collectives avec l’attaque contre le code du travail ;
réduction de la qualité des services publics par la suppression 120 000 fonctionnaires ;
diminution de l’offre de Service public ;
réforme des retraites dans une logique de capitalisation et remise en cause des pensions.

Pour les agents publics, et notamment ceux de la DGFiP, ce sera régime sec :

  • rétablissement du jour de carence, gel du point d’indice et hausse de la CSG ;
  • généralisation du RIFSEEP en 2019 avec modulation des primes en fonction du mérite ;
  • de nouvelles suppressions d’emplois à la DGFiP après les 30 000 en 10 ans ;
  • reprise des restructurations à la DGFiP (ASR) ;
  • dégradation continue des conditions de travail, conséquence directe des manques d’effectifs et des changements des process de travail à un rythme insoutenable.

Le bilan est lourd... et nous n’avons pas encore passé les 100 jours !

Salarié-es du Public, comme du Privé : même combat !

La CGT porte des revendications concrètes pour améliorer le quotidien :

l’augmentation du point d’indice et une rémunération progressive, liée au déroulement de carrière et à l’acquisition de qualifications ; l’abandon du RIFSEEP
un réseau de proximité à la DGFiP et des services publics répondant aux besoins des usagers, et donc à l’intérêt général ;
un code du travail du XXIe Siecle protecteur des salariés, qui rétablisse la hiérarchie des normes et le principe de faveur
une fiscalité efficace, socialement juste, et véritablement redistributive ;
des moyens supplémentaires pour notre administration, pour lutter efficacement contre la fraude fiscale et permettre un meilleur contrôle des deniers publics.

La CGT Finances Publiques propose de gagner ces droits ! Pour cela une solution : l’action ! Alors, toutes et tous ‘‘ensemble’’ ! Soyons massivement en grève le 12 septembre !

Documents joints