SOUTIEN AUX SALARIES D’AIR FRANCE

Les images d’une chemise déchirée et d’une grille escaladée ont été utilisées à très forte dose par les grands médias français (qui pour l’essentiel, appartiennent à quelques hommes fortunés, des congénères de monsieur de Juniac). Puis c’est dans le monde entier que ces images ont circulé. Le but est de condamner l’action syndicale et, plus encore, de faire peur, d’intimider des millions de salariés qui, eux aussi, pourraient avoir envie de résister, de lutter. Sauf que beaucoup d’entre eux, s’identifiant aux salariés menacés de licenciement, sont solidaires.
Monsieur de Juniac, PDG d’Air France – KLM, s’y connaît en violence verbale, comme en atteste son discours lors des entretiens de Royaumont en décembre 2014, où il s’en est pris violemment à la notion même d’acquis social.
Le rapport de domination au travail est porteur de violences symboliques, sociales, psychologiques. L’annonce de 3000 nouvelles suppressions d’emplois chez Air France – KLM lors du CCE du 5 octobre incarne toute cette violence.
De même, l’interpellation de 6 militants CGT le 12 octobre au petit matin, dont 5 ont été mis en garde à vue, est disproportionnée et représente une grande violence. Une convocation en bonne et due forme aurait largement suffi. Nous savons à ce jour que nos 5 camarades sont convoqués au tribunal correctionnel de Bobigny le 2 décembre. C’est choquant, inadmissible ! Quant aux sanctions envisagées à l’encontre de salariés qui chantaient et dansaient sur un air parlant de chemises, c’est parfaitement ridicule !
La CGT Finances Publiques Nord condamne la violence patronale et la répression policière. Nous renouvelons notre soutien aux salariés d’Air France en lutte.

Un rassemblement de soutien aux salarié-es d’Air France aura lieu le jeudi 22 octobre à 12h, devant Air France, 8 rue nationale à Lille.

Une caisse de solidarité pour nos camarades d’Air France a été mise en place : https://www.lepotcommun.fr/pot/h8micqm8